Un vent de panique a soufflé sur le monde du baseball à la fin de la présaison en MLB. Il semblerait que la multiplication des blessures aux obliques (une partie de la sangle abdominale qui se compose également, au sens le plus large, des muscles transverses, grands droits, ainsi que des carrés des lombes) ait intéressé les medias américains plus que d’habitude.

Difficile à dire s’il s’agit d’un effet de mode ou d’une réalité, mais les blessures aux obliques pour les sports de lancer (handball, football américain, baseball), ainsi que les sports de raquette ou de frappe (baseball encore), ne sont pas une nouveauté. Peut-être que maintenant les médias se sont habitués aux blessures à l’épaule et que, comme ces dernières ne sont plus assez suprenantes, ils portent leur attention sur d’autres blessures.

Mais si on porte une attention particulière au geste du lancer, il n’est pas surprenant que les déchirures des obliques surviennent. Pensez juste que la force produite lors du geste est à terme capable de déchirer les tissus de l’épaule, d’inflamer les muscles sollicités et de nettement modifier l’amplitude de mouvement de l’articulation de l’épaule. Peu de gestes sont autant traumatisants.

Lire la suite