Depuis de nombreuses années nous constatons tous que les suppléments alimentaires sont incriminés lors de contrôles positifs à des contrôles anti-dopage. Tous les sports sont concernés et des faits similaires sont constatés partout sur le globe. La récente mésaventure de joueurs de football américain au Canada a fait resurgir de nombreuses interrogations que nous avons tous au sujet des suppléments alimentaires. Comme tous les préparateurs physiques, j’ai des notions en nutrition sportive mais loin de moi l’idée de me considérer comme un spécialiste. Comme toujours, je préfère me tourner vers des professionnels compétents et experts lorsqu’il s’agit de sujets pointus. Pour la nutrition, quoi de plus logique alors que de se tourner vers Isabelle Mischler, en charge du suivi diététique de Gilles Coustellier, et dont j’assure la préparation physique. Diplômée en nutrition sportive, elle a travaillé pendant 5 ans au sein d’une société qui fabrique des produits diététiques de l’effort. Elle est sans aucun doute plus que compétente pour nous éclairer sur cette « jungle » des produits diététiques pour sportifs. Xavier Barbier : Isabelle, les sportifs se tournent-ils de plus en plus vers les suppléments alimentaires pour sportifs ?

Isabelle Mischler : Il est vrai que la consommation de compléments alimentaires est courante parmi les sportifs. Ainsi, the European Specialist Sports Nutrition Alliance (ESSNA) estime que près de 90 % des athlètes qui ont participé aux jeux d’Athènes ont consommé des compléments alimentaires. D’une manière générale, en France, on considère qu’1 sportif sur 5 consomme des compléments alimentaires : la consommation tend à se banaliser. Consommation toutefois difficile à apprécier car pas toujours déclarée. Cet usage est souvent motivé par les promesses miracles apposées sur les produits. La finalisation d’un rapport actuellement en cours sur les allégations (promesses) devraient permettre de lutter contre toutes les affirmations trompeuses de certains aliments et compléments alimentaires.

Lire la suite

Question récente d’un sportif « Après un entrainement, comme tous les sportifs, je prends généralement un douche. Dois-je la prendre plutôt chaude ou froide ? »

Ma réponse C’est une bonne question que la majorité des sportifs ne se pose même pas. Je conseillerais une combinaison des deux dans l’idéal. En immergeant le corps dans des températures opposées, vous améliorez le flux sanguin et vous favorisez la récupération musculaire. La chaleur provoque un afflux sanguin des organes internes vers la peau. Tandis que le froid provoque un afflux sanguin de la peau vers les organes internes pour les protéger.

Lire la suite

La réponse est : des douleurs au coude et plus largement dans l’avant-bras.

Malheureusement, il est difficile, pour le sportif comme pour l’entraineur, d’identifier précisément le type de pathologies sans l’aide d’un professionnel de la santé. De plus, c’est généralement lorsque la douleur survient que l’on commence à y porter intérêt. Dans ce cas, je recommande sérieusement de consulter un professionnel de la santé pour suivre des soins. Lire la suite

Je le répète souvent aux sportifs que je prépare : la musculation est un outil. Grâce à la musculation, un sportif doit chercher à développer des qualités musculaires spécifiques qui seront le socle de la performance dans son sport.

L’objectif est donc que chaque progrès réalisé en musculation soit transféré en progrès dans votre activité. Autrement dit, de développer une force et des qualités musculaires utiles à votre sport.

Pour cela, il faut éviter de se baser uniquement sur les poids et les répétitions. Ceci car les qualités physiques essentielles que sont l’explosivité et la vitesse ne peuvent pas s’évaluer à l’oeil nu par un simple amoncellement de fonte.

Lire la suite

Une récupération efficace est un aspect non négligeable pour tous les sportifs avec des objectifs sérieux.

A ce titre, l’utilisation des bains de glace est apparue pendant un temps comme LA nouvelle méthode à utiliser absolument. Pas toujours au plus grand bonheur des sportifs d’ailleurs !

Comme je l’avais déjà évoqué dans un précédent post,<a title= »Bains d’eau glacée, interêts et limites » href= »http://xavierbarbier.com/2010/03/31/bains-deau-glacee-interets-et-limites/ » target= »_blank »> les bains de glace ont de nombreux intérêts mais également des limites.

Lire la suite

Le footing autour du terrain ou  sur tapis de course est-il un bon échauffement ?

Personne ne sait pourquoi, mais c’est presque comme s’il y avait une loi pour l’échauffement !

Parfois les coachs demandent de faire un footing pour « s’échauffer » avant la séance. Parfois ce sont les joueurs qui se mettent à faire un footing dès qu’ils arrivent sur le terrain.

Visiblement, certains sportifs et entraineurs pensent encore que le footing autour du terrain ou  sur tapis de course est efficace pour se préparer à l’effort.

Personne ne sait pourquoi courir. Tant pis, courrons !

Pourquoi faire un footing ? L’objectif est certainement de se préparer sous tous les aspects pour la suite de l’entrainement ou de la rencontre : Lire la suite

« The 6 exercise machines you must avoid » : 6 exercices sur machine que vous devez éviter. Plutôt bon article partagé par mon collègue français d’outre-atlantique, Loic Descouture. Je suis majoritairement en accord avec son contenu et je vous en propose ici les grandes lignes.

Trois experts ont été sollicités : Stuart McGill, professeur de biomechanique du rachis à l’université Waterloo (Ontario), Nicholas DiNubile, auteur de « FrameWork : Your 7-Step Program for Healthy Muscles, Bones, and Joints », et le préparateur physique Vern Gambetta, auteur de « Athletic Development : The Art & Science of Functional Sports Conditioning ».

Lire la suite