Le test du 40 yards est un sprint de 40 yards. C’est une évaluation sacralisée par les entraîneurs. Le test est simple. En ligne droite. Pas de réaction, pas de changements de direction, pas de variables.

Même lors d’un sprint lors d’un match, vous allez devoir réagir à un (des) adversaire(s) ou aux mouvements du ballon. Généralement, vous n’allez pas en ligne droite sur 40 yards.

Lorsque vous devez réagir, changer de direction, avoir votre pied au sol pour appliquer de la force est indispensable. Si vous pouvez être rapide avec plus d’appuis au sol, c’est un avantage ! Cela vous aide à réagir plus efficacement.

Les grandes foulées puissantes n’aident généralement pas dans la plupart des sports collectifs.

Le 40 yards n’est donc peut-être pas le meilleur test de vitesse pour le football américain (Idem pour les tests de sprint dans les autres sports collectifs ?).

Lire la suite

L’utilisation des auto-massages par les sportifs n’est pas encore ancrée dans la culture de l’entraînement (en France !). Leur utilisation s’est développée au début des années 2000 et je n’utilise ces techniques que depuis 2009 avec mes athlètes. Je dirais qu’il est normal que les sportifs soient un peu réticents à première vue à utiliser des auto-massages. Comme vous, ils se demandent bien à quoi peut servir de se frotter et se rouler en grimaçant.

Lire la suite

Lorsque la plupart des gens entendent le mot pliométrie, ils pensent immédiatement à des sauts au dessus d’immenses haies ou à des sauts en contrebas. Mais ce n’est pas toujours le cas ! La course par exemple, même le simple jog, comporte déjà une composante pliométrique, c’est pour dire. Donc, si votre schéma du squat (triple flexion hanche genou cheville) est sain, vous n’avez aucune raison de ne pas pouvoir utiliser de la pliométrie dans votre réathlétisation.

Lire la suite

Je vois souvent les gens partager des citations sur internet, les réseaux sociaux. C’est à mon tour de partager avec vous une citation. Je vais vous expliquer ce qu’elle signifie pour vous, spécialement si vous êtes joueur de sports collectifs.

La citation est de Mickey Andrews, entraîneur de football américain, coordonnateur défensif pendant 26 années à l’université de l’état de Floride, l’une des équipes universitaires la plus performante des années 90. Lire la suite

J’ai reçu il y a quelques jours une question de la part d’Eclipso, animateur/chroniqueur sur Radiossa, LA web-radio spécialisée dans le football américain en France comme à l’étranger.

“Salut Xavier. Quel est ton point de vue sur les étirements après les entraînements, Doit-on en faire juste après les entraînements à chaud, un peu après, ou faut-il éviter de les faire?” Après une brève réponse à Eclipso par email et je me rends compte qu’un post un peu plus détaillé s’impose. Car en fait, c’est une question que l’on me pose fréquemment. A titre personnel, je ne suis pas grand partisan des “étirements” post entraînement. Les connaissances scientifiques ont énormément fait avancer les pratiques sur le terrain. Ainsi, l’intérêt des étirements post entraînement ne semble plus si évident que par le passé. Ceci pour plusieurs raisons : 1 – Il faut d’abord savoir de quels type d’étirement nous parlons. Statique ? Dynamique ? Isolé ? Chaîne musculaire ? 2 – Il faut être précis dans la méthode utilisée. Lire la suite