L’échauffement 2.0”, j’ai été invité par Rudy Coia à rédiger un article pour le site SuperPhysique. LE site référent en matière de musculation. Lire la suite

Depuis l’été dernier, j’ai le plaisir de travailler avec Adrien Hervillard. Gardien de but français de hockey sur glace, il évoluait la saison passée avec le Wolfpack de l’université de Thompson River au Canada.

Lorsque nous avons commencé à travailler ensemble nous étions dans la phase terminale de la préparation physique hors saison et hors glace. Juste avant qu’Adrien ne se rende au camp d’avant-saison. Je n’avais pas eu l’opportunité de travailler avec Adrien sur cette première phase de la préparation physique hors saison et hors glace.

La chance du hockey sur glace, au Canada comme en France, est de bénéficier d’une hors saison conséquente. Une immense opportunité pour développer ses qualités physiques et réduire ses risques de blessures et ainsi être performance lors de la saison.

Les saisons en France sont à peine terminées ou touchent à leur fin. Adrien a terminé sa saison il y a plusieurs semaines et nous reprenons progressivement le préparation physique pour sa prochaine saison.

Je trouvais donc judicieux de partager avec vous mon approche pour cette période de préparation physique hors saison et hors glace. Et ainsi vous donner quelques conseils pour bien commencer, et réussir la vôtre. Tout comme je l’avais fait pour la préparation physique hors-saison au football américain.

Tout d’abord, je pars toujours des besoins physiques du sport (force, vitesse, qualités énergétiques, etc) et du profil du joueur. Cela semble basique de le rappeler mais on ne s’entraîne pas pour s’entraîner. Il faut s’entraîner pour progresser dans votre sport. Certains exercices peuvent sembler cool, être impressionnant ou “trop hardcore” (no pain, no gain), cela ne veut pas dire qu’ils feront de vous un meilleur joueur de hockey sur glace.

Lire la suite

Comment poursuivre l’entraînement lorsque vos épaules sont douloureuses ou en réathlétisation. Ou tout simplement éviter les douleurs et blessures !

1- Réduisez l’amplitude de mouvement lors des exercices.

L’articulation de l’épaule subit un grand stress lors de la partie la plus basse du développé couché. Protégez donc votre épaule en réduisant l’amplitude de mouvement grâce au rack.

2 – Mobilisez votre épaule et activez/renforcez vos abaisseurs/rétracteurs des scapulae avec cet exercice.

Lire la suite

Il y a quelques jours, un commentaire très intéressant m’a été envoyé concernant un article sur Utilisation des ballons lestés et medecine balls pour la préparation physique aux sports de lancés. Je me permets de vous le faire partager :

“Pour la variation du poids de l’objet de 10% par rapport à la balle de compétition « règle des 10% ».

Je vous prie de me communiquer la référence si c’est possible.

Merci”

Honnêtement et directement : impossible pour moi de retrouver la référence !

La “règle des 10 %” appliquée pour l’entraînement de la vitesse correspond à l’utilisation d’un objet 10% plus ou moins lourd que l’objet utilisé en compétition. Ex : balle, batte, raquette, etc.

Mais également à l’utilisation de chariots lestés d’un poids correspondant à 10% du poids du corps pour l’entrainement de la vitesse.

Personnellement, j’ai toujours entendu cette règle des 10%, aussi bien sur les bancs de la fac de sciences du sport que sur les terrains. Difficile de trouver plus empirique que cette notion !

Je pense que cette règle des 10% est très pratique pour 2 raisons :

Lire la suite

Le geste devient habitude, l’habitude devient posture, la posture devient structure.

C’est pourquoi il est important de toujours chercher à se rapprocher du mouvement parfait pour éviter les douleurs et les blessures à long terme.

Bien –> vite –> longtemps

Il y a quelques semaines, je vous présentais une solution pour améliorer votre réalisation des fentes et ainsi réduire les risques de blessures au genou.

Lire la suite