1 – Exercices correctifs Peu importe le type de travail correctif (activation/isolation ou intégration), il est toujours bon, dans un objectif de santé à long terme, de réaliser ce type d’exercices. Par exemple, réaliser des overhead squat en début de séance peut s’avérer très utile si vous sollicitez ce même schéma pendant le corps de séance. Lire la suite

tout n’est pas toujours bon pour tout le monde. Grosse différence ! Néanmoins, j’ai décidé aujourd’hui de vos proposer 3 types d’exercices que vous ne faites pas assez dans votre préparation physique :

1 – Exercices correctifs

Peu importe le type de travail correctif (activation/isolation ou intégration), il est toujours bon, dans un objectif de santé à long terme, de réaliser ce type d’exercices. Par exemple, réaliser des overhead squat en début de séance peut s’avérer très utile si vous sollicitez ce même schéma pendant le corps de séance. Lire la suite

J’ai retrouvé dans mes archives un support de présentation de Fred AUBERT sur la dimension physique de l’entraînement, lors d’un lundi du CREPS de Bordeaux – Aquitaine en 2012 (hé, oui ! Comme tous les préparateurs physiques que je connais, je conserve des articles, vidéos, supports…).

Fred AUBERT est actuellement à la FF de football et était C.T.N. de la F.F. de basket-ball, en charge de la préparation physique auprès de la DTBN.

Dans ce document, il offre une description de l’évolution du préparateur physique au cours des années.

Evolution-preparation-physique

1950 – Le militaire : devenir rustique, stage commando

1970 – Le prof d’EPS : culture physique multiforme et éducation motrice multidisciplinaire. Pas de spécialisation précoce.

1980 – L’entraîneur d’athlétisme : le concept d’entraînement foncier (approche pyramidale), d’haltérophilie (technique et méthode de musculation) ou de gymnastique (discipline du corps : force, agilité souplesse dans la production codifiée de formes de corps).

Suite à l’émergence des formations universitaires

1990 – Le préparateur physique est technicien de son sport : tendance technologique – PP / tendance didactique EPS.

2000 – Entraîneur physique : L’analyse de la tâche et l’évaluation du profil de ressources du sportif organisent la préparation physique.

En d’autre termes : dis-moi comment est ta préparation physique et je te dirais à quelle époque tu appartiens !

]]>

Un nombre non négligeable de pratiquants de la musculation en salle sont capables de déplacer des charges impressionnantes.

Beaucoup moins sont capables d’accélérer et de sprinter à haute vitesse.

Loin de moi l’idée de rabaisser l’entraînement des pratiquants de musculation en salle. Encore moins d’occulter l’importance du développement de la force dans le but de développer l’accélération et la vitesse.

Augmenter le niveau de force appliqué au sol et le taux de montée de force auront sans aucun doute des effets positifs sur toutes les activités athlétiques et sportives.

Lire la suite

Je vous avais déjà présenté plusieurs livres à lire sur la préparation physique ainsi que les suggestions des lecteurs et deux articles spécifiques (Approche systémique de la performance sportive / Bible de la préparation physique).

Aujourd’hui, je vous propose une sélection d’ouvrages canadiens. Plus particulièrement de 2 auteurs : Christian Thibaudeau et Kevin Arsenault.

Lire la suite

musculation-entrainement-preparation-physique-jeunesLe modèle de Développement à Long Terme de l’Athlète (DLTA) est un modèle de développement en sept stades, intégrant l’entraînement, la compétition et la récupération.

Il donne des recommandations sur les périodes les plus propices au développement de certaines habilités, compétences et qualités physiques.

La grande question qui revient souvent concerne le développement de la force : quand peut-on débuter le renforcement musculaire ? La musculation avec charge ? Cela ralentit-il la croissance ?

Vous trouverez quelques éléments de réponse dans cet article du site SuperPhysique, très orienté musculation en tant que SPORT.

Mais parlons plutôt du développement de la FORCE, pour un autre SPORT.

La période optimale pour l’entraînement de la force est après le pic de croissance rapide. Soit environ après 15 ans chez les filles et après 17 ans chez les garçons.

Lire la suite

Je le répète souvent : l’intersaison et la hors saison sont des périodes formidables pour les préparateurs physiques.

Ce sont des périodes lors desquelles il est possible d’individualiser énormément le programme d’entraînement. Mais également d’augmenter le volume et l’intensité de la préparation physique.

Ceci a pour effet de provoquer des réactions surprenantes chez certains sportifs à l’idée d’être 1 ou 2 fois par jour et 5 à 6 jours par semaine entre les mains du préparateur physique !

pas-content

Et pourtant ! Loin des compétitions et loin des objectifs de votre club, c’est l’occasion idéale de penser à vous. Tout le monde n’a pas les mêmes lacunes, faiblesses et donc besoins. Passée  la période de repos indispensable entre deux saisons, il faut mettre à profit l’opportunité qui s’offre à vous de revenir encore meilleur lors de la reprise avec votre club.

Il existe plusieurs thèmes. Je vous conseille de fonctionner par “chek box” : besoin ? ou pas besoin ? Ce limite t-il ma performance ?

Médical

C’est un point sur lequel il faut être intransigeant. Des problèmes médicaux récurrents sont un obstacle à une longue carrière sportive. A tous les niveaux de compétition. Vous ne pouvez pas vous représenter à la reprise blessé. Trouvez médecin et kiné d’expérience et agissez !

Évaluations et tests physiques

Difficile de connaître ses faiblesses et ses besoins sans une série d’évaluations et de tests physiques. La liste des possibilités est longue : qualité de la course (longueur, fréquence, symétrie et régularité des appuis, instabilité, chocs pathogènes), évaluations fonctionnelles du mouvement (telle que le FMS), tests d’accélération, vitesse, puissance, explosivité, force.

Évaluation VMA, PMA, VO2max, FC grâce à des tests d’effort (vélo, tapis), tests continus ou intermittents (Yo-Yo, leger, 30-15 FIT), etc.

evaluations-physiques-physiologiques

Qualités neuromusculaires

Nous savons que le développement de la force a un impact positif pour les sports demandant de la vitesse et de l’explosivité. Mais également pour l’économie de course dans les sports d’endurance. Le développement de la force devrait être votre objectif si ces qualités physiques vous font défaut.

Qualités énergétiques

Vous aviez des difficultés à maintenir vos performances en fin de rencontre ?

Vous étiez à la peine lors de la fin de saison ou lors des périodes denses de compétition ?

Le développement des qualités énergétiques vous aidera également à supporter la demande physique lors de la reprise avec votre club.

Vitesse

Dans de nombreux clubs, l’entraînement de la vitesse se résume à des sprints entre plots. Des capacités d’accélération, de décélération et de changement de direction sont indispensables dans de très nombreux sports. Sans oublier les aspects techniques liés à ces phases et leur importance pour la réduction des risques de blessures.

seminaire-vitesse-lsa-2014

 

Avec des préparations physiques en club de plus en plus courtes, il devient de plus en plus difficile de développer des compétences physiques. Face à ce constat, de juin à juillet, la Lisses Sport Académie propose de nombreuses solutions pour les sportifs souhaitant profiter de l’intersaison pour améliorer leurs qualités physiques grâce à son expertise et l’expérience de ces préparateurs physiques :

]]>