3 compensations qui vous interdisent de faire du squat

C’est également pourquoi la mentalité “squat complet pour tout le monde” pour “les gars, les vrais”, est une mentalité stupide et archaïque, totalement ignorante du fonctionnement du corps humain et de l’évolution de nos connaissances sur celui-ci. Un peu comme enfoncer l’accélérateur de votre voiture puis mettre vos mains sur vos yeux pour vous cacher la vue. Pas une très bonne idée.

  Donc, avant de vous lancer dans des squat, mieux vaut vous assurer que ce mouvement n’est pas dangereux pour vous. Tous les sportifs dont j’ai la charge en salle de musculation sont évalués dans cet esprit avant de commencer le travail. J’utilise le test du squat au dessus de la tête (avec bâton). Chacunes des compensations, défauts, ci-dessous exclu l’utilisation du squat avec charges additionnelles dans les séances. Cette exclusion est dans l’immédiat et temporaire, pas définitive et absolue. 1 – Talons décollés du sol Augmente le stress sur la partie antérieure du genou et la structure tendineuse.

2 – Genoux en valgus Si vous présentez un valgus au repos (statique), grandes sont les chances que cela soit identique en dynamique. Mais le cas de figure où vous ne présentez ce défaut qu’en dynamique est également très répandu. Ce défaut augmente le stress sur les ligaments et les surfaces articulaires du genou.

3 – Haut du corps penché excessivement vers l’avant Ce défaut augmente le stress sur le bas du dos et le risque de blessures dans cette zone.   Si vous présentez ces défauts, 2 solutions s’offrent à vous : utiliser d’autres exercices que le squat ET (pas OU) recourir à du travail correctif pour retrouver un schéma moteur correct.   PS : merci à Adrien Hervillard, gardien pour l’équipe de hockey sur glace des Thompson Rivers University WolfPack (Canada) pour son aimable participation aux photos.]]>

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *