Notre activité quotidienne ainsi que la forme des chaussures (les baskets par exemple ont très souvent le talon surélevé), sollicitent très peu la mobilité de la cheville sur toute son amplitude de flexion. Lorsque la flexibilité n’est pas sollicitée, elle se perd.

Pourtant, cette mobilité est importante pour la prévention des blessures de la cheville, mais également du genou et du dos.

Pourquoi? Des recherches ont montré qu’un manque de mobilité de la cheville augmentait la contrainte sur le genou. Ainsi, lorsque la cheville perd de sa mobilité, c’est le genou, faiblement mobile, qui en subit les conséquences et donc les douleurs. Des tendinites et des entorses peuvent même survenir. Lire la suite