Maudite vitesse de réaction !

Il va de soi que le plus efficace est de travailler le processus dans des situations intégrées. Cela rappellera à certains le travail sur les combinaisons et schémas de jeu adverses et les “clés de lectures” s’y associant. Mais il serait dommage de douter de l’intérêt du recours à un travail isolé. Celui-ci, même s’il rappelle des jeux d’enfant, il est parfois loin d’être enfantin. Des simples jeux de réaction droite/gauche en variant les signaux (visuel, auditif,etc.) sont facilement capables de mettre à mal ce processus de prise de décision chez la plupart des sportifs. Plus votre cerveau prend l’habitude de traiter les informations de situation complexes, plus simple sera la prise de décision en situations jouées. Et plus rapide vous serez sur le terrain  ! Si vous avez les moyens, vous pouvez même vous procurer des équipements de ce type ! ]]>

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *